• Jérôme Bazanté

    06 43 74 49 24
  • equishiatsu@gmail.com

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • LOLA a équi nature (Perrier 63)

    LOLA a équi nature (Perrier 63)

  • étirement

    étirement

les évênements

Posté par equishiatsu le 20 octobre 2014

un nouvel article..

le Traitement de la douleur en Médecine Traditionnelle Chinoise

http://www.bazante-shiatsu.com/traitement-des-douleurs

affiliation au syndicat des praticiens équin et animalier

http://www.syndicatshiatsuequin.fr/

 

Ouverture de ma salle de shiatsu thérapeutique pour les Humains

4 boulevard de la sous préfecture , au passage Saint Paul, 63500 Issoire

séance sur Rendez Vous uniquement du lundi au vendredi , de 9h00 à 18h30

Les Séances se déroulent dans un contexte décontracté, adaptez vos vêtements légers et souples de préférence

un nouvel article dans le journal la montagne 

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/riom/2014/03/24/jerome-bazante-soulage-les-maux-des-chevaux-du-centre-equestre-la-vendee-grace-a-cette-methode_1931040.html

Mon nouveau site internet en cours de mise au point

http://www.bazante-shiatsu.fr

à suivre

sur France bleu pays d’auvergne le 29 janvier 2014 à 18H10

l’émission « autrement » permet de découvrir rapidement le SHIATSU..et d’en faire la promotion

http://www.francebleu.fr/societe/autrement/autrement-14

 

le samedi 21 décembre dés 14h00 à Riom

moment de découverte du shiatsu humain


dans un esprit de convivialité, vous apprendrez une partie du protocole de relaxation du dos
aggrémentée d’une phase théorique succeinte en médecine traditionnelle chinoise, votre après midi de bien être est réservée à 6 stagiaires

renseignements par mail ou mobile sans modération….

 

les 18 et 19 septembre 2013

initiation au shiatsu équin sur deux jours au centre équestre  » le cheval andalou » à Servan (63)

 

je propose un moment de découverte, d’initiation au shiatsu équin

 

d’une durée de deux jours , vous aurez la possibilité d’apprendre un protocole restreint de relaxation ainsi qu’une découverte à la médecine traditionnelle chinoise adaptée à l’équidé

le protocole :

le dos, l’avant et arrière main,, le corps, la tête la queue

répérage des zones et points de tension
cette technique pourra être pratiquée sans aide par la suite

 

 

le lundi 11 février de 14h00 à 17h00

je propose un moment de découverte, d’initiation au shiatsu humain

d’une durée de 3heures environ, vous aurez la possibilité d’apprendre un protocole restreint de relaxation:

le dos, répérage des zones et points de tension
cette technique pourra être pratiquée sans aide par la suite

votre réservation est obligatoire aupres du cerga a clermont ferrand  ,13 € ouvert a tous

http://www.cerga63.com/la-page-du-mois-janvier/

 

 

 

au sein de l’ossociation ADADA [assoadada@orange.fr], pour l’assemblée générale, j’organise le samedi 23 juin une démonstration de shiatsu équin a partir de 14h30 a Ambert

 

puis le lundi 25 juin , je propose une initiation simplifiée au protocole de relaxation et de détente avec  les ânes de l’association

les réservations et détails pratiques avec voir ensemble…

 

 

 

 

 

 

Publié dans chevaux, équitation | Pas de Commentaire »

traitement de la douleur en MTC

Posté par equishiatsu le 25 février 2015

La théorie du Yin/Yang constitue le pilier fondamental de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), (source provenant de Principes et thérapeutiques de la douleur par acupuncture) ,introduisant la notion de dualité dans la classification des objets et phénomènes naturels . Elle se prolonge par le concept d’Energie [Qi]. L’alternance du Yin et du Yang, indispensable au maintien d’un état d’équilibre de l’Energie, se traduit par une transformation cyclique basée sur la théorie des Cinq Mouvements et de leurs interactions physiopathologiques. Les Viscères et les Méridiens représentent la base structurelle de l’organisme, l’Energie [Qi], le Sang [Xue] et les Liquides Organiques [Jin Ye], en constituant la base substantielle. Enfin, la théorie des Organes et des Entrailles fonde l’organisation vitale de l’être humain sur les plans physiologiques et psychiques.

Les Méridiens [Jing Mai] et leurs ramifications [Luo Mai] s’intègrent dans un système de communication qui permet la circulation du Qi et du Sang dans l’organisme. Il est le pivot de la MTC, support de points cutanés particuliers dont la pressure commande et harmonise l’Energie.

Selon la MTC, le concept de douleur peut être divisé en deux entités principales : le syndrome Bi et le syndrome Tong. Leurs étiologies, pathogénies, localisations et symptômes étant dissemblables, leurs traitements sont différents. Les syndromes douloureux peuvent se manifester au niveau des Viscères (cinq Organes et six Entrailles), des Entrailles particulières (Cerveau, Moelle, Os, Vaisseaux, Vésicule biliaire et Utérus), de la peau, de la chair (du muscle ou Rou), des vaisseaux, des tendons, des os et des Méridiens.

Les aspects sémiologiques (qui étudie les signes ) de la douleur

En clinique, la localisation et la nature de la douleur permettent de définir selon leurs origines, les douleurs des organes, des méridiens, des vaisseaux, du Qi, du Sang.

La topographie douloureuse permet de distinguer : les céphalées, les douleurs à la poitrine et aux flancs, les gastralgies, les douleurs abdominales, les lombalgies, les douleurs musculaires et articulaires.

La douleur peut être provoquée par le Vent, le Froid, l’Humidité, la Chaleur, le Vide ou la Plénitude.

Dans certains cas, l’attaque par les pervers externes, Vent, Froid, Canicule, Humidité, Sécheresse, Feu, entraîne un envahissement et un blocage des vaisseaux et méridiens, les énergies interne (énergie nourricière) et externe (énergie défensive) sont perturbées, comme «coagulées». Les organes peuvent être blessés et «déréglés» par des émotions trop fortes entraînant des stagnations de Qi et de Sang. De même la douleur peut être liée à un épuisement de Qi ou de Sang, ou au Vide des vaisseaux.

Les douleurs sont classées selon leur nature :

− Les douleurs accompagnées de tuméfactions sont dues à une stagnation du Qi.

− Les douleurs pongitives ( se dit d’une douleur qui semble causée par une pointe) à une stagnation du Sang.

− Les douleurs avec pesanteur et courbatures sont souvent liées à l’Humidité.

− Les douleurs erratiques au Vent.

− Les douleurs froides et rigides au Froid.

− Les douleurs brûlantes au Feu.

− Les douleurs sourdes ou comme en vide, soulagées par la pression, constituent le syndrome de Vide.

− Les douleurs aiguës accompagnées de crampes et aggravées par la pression constituent le syndrome de Plénitude. Il est important de savoir que dans la MTC, les causes de la maladie sont classées en trois catégories [San Yin] : les causes externes (atteintes externes), les causes internes(blessures internes) et les causes ni internes ni externes. Quelle que soit son origine, l’apparition de la douleur est toujours conditionnée par un blocage des mouvements de l’énergie au niveau des organes et des entrailles, ou des méridiens et de leurs branches collatérales. Pour résumer, «l’obstruction provoque la douleur».

Le Syndrome Bi [Bi Zheng]

Il est localisé au niveau de la peau, des muscles, des vaisseaux, des tendons, des os et des Méridiens.

Les étiologies et symptômes qui le caractérisent sont :

• Les causes externes, très rarement révélées par des déformations et de l’impotence fonctionnelle.

• Les causes internes liées au Vide des Organes, des Entrailles, de Qi et de Sang, Vent Pervers, Froid Pervers ,Chaleur-Feu Pervers, Chaleur caniculaire ,Humidité Perverse ,Sécheresse Perverse

Causes externes: les Six Excès ,Joie ,Colère, Accablement, Fatique et surmenage, Nostalgie ou pensée excessive ;Tristesse, Peur ,Frayeur

Causes internes: les 7 Sentiments ,Erreurs alimentaires ,Fatigue et surmenage ,Excès sexuels et multiparité ,Autres: Blessures, etc…

Causes ni internes ni externes

Causes de la maladie  sont associées à la perte de la fonction énergétique et à la production interne de stase de Sang. Elles atteignent la peau, la chair-muscle [Rou], les vaisseaux, les tendons-muscles, les os et les Méridiens avec des déformations et une impotence fonctionnelle.

Le Syndrome Tong [Tong Zheng]

Ce syndrome, souvent de cause interne, se localise dans les cinq Organes, les six

Entrailles et les Entrailles particulières.

Il comprend le Vide de Yin, de Yang, de Qi et de Sang associé à la perte de la fonction énergétique et à la production interne de stase de Sang et de Mucosités troubles.

Les symptômes qui le caractérisent sont les suivants :

− Douleur précordiale par atteinte du cœur et du péricarde (Maître du cœur).

− Douleur thoracique par atteinte du poumon.

− Douleur costale liée à une atteinte hépato-biliaire.

− Douleur épigastrique par atteinte de l’estomac.

− Douleur abdominale due à une atteinte de l’intestin grêle, du gros intestin et de la rate.

− Douleur lombaire par atteinte rénale.

− Douleur urinaire liée à une atteinte de la vessie.

− Maux de tête par atteinte du cerveau.

− Douleurs menstruelles par atteinte de l’utérus.

Résumé de la classification des douleurs en MTC

 

Les trois principes du traitement de la douleur

 

1) La «désobstruction» :

Elle est utilisée en cas d’atteinte des méridiens.

Les méridiens ont pour fonction :

− de faire communiquer les membres et les viscères (Organes et Entrailles),

− de permettre la circulation du Qi et du Sang,

− d’entretenir et nourrir les Viscères et les tissus corporels.

Les douze méridiens principaux, les huit méridiens curieux et leurs ramifications font communiquer les Organes, les Entrailles et les cinq Structures [Wu Ti] (peau, tendons, vaisseaux, muscle et os). Le bon fonctionnement des méridiens est garanti par leur libre circulation. Comme les méridiens circulent dans l’interstice des cinq structures, les lésions de ces structures, de causes externes ou internes, peuvent entraîner un blocage

Bi erratique (Vent) ,Bi douloureux (Froid) ,Bi de l’Humidité (Humidité)

Causes externes : Bi de la peau, Bi du muscle, Bi des vaisseaux, Bi du tendon, Bi de l’os, Bi des méridiens

Causes internes ;Bi ,5 Organes ,6 Entrailles ,Entrailles particulières

Causes internes Tong

Douleur (Tong)  des mouvements d’énergie. Ainsi «l’obstruction provoque la douleur» et se manifeste cliniquement par différents types de Bi. Les Bi se localisant dans les cinq structures, le traitement doit chercher à «désobstruer» les méridiens par la pressure des points situés le long du trajet du méridien en les combinant avec des points locaux-distaux. La méthode de dispersion et la moxibustion sont volontiers utilisées.

 

2) La «régularisation de la fonction du Qi» :

Elle concerne les atteintes des Organes-Entrailles. • Le Cœur gouverne le Sang et les Vaisseaux et se manifeste dans les vaisseaux.

En cas de Vide de Sang du Cœur et de Vide de Yang du Cœur, la circulation du sang s’altère provoquant une obstruction du Qi et du Sang et par suite, la douleur du Cœur. L’obstruction des vaisseaux périphériques est représentée par Bi du tendon.

• Le Poumon gouverne le Qi et la respiration, exerçant les fonctions de diffusion, de descente et de purification. Il se manifeste dans les «peau-poils». En cas de perte de ses fonctions, les glaires s’accumulent au Foyer supérieur [Shang Jiao] entraînant une sensation de plénitude dans la poitrine et des douleurs thoraciques. La peau engourdie et douloureuse est représentée par le Bi de la peau.

• L’Estomac gouverne la réception et la décomposition des aliments et des boissons. La rate gouverne la transformation et le transport des matières nutritives. Normalement le Qi de l’estomac descend alors que celui de la rate monte. L’intestin grêle et le gros intestin communiquent avec l’estomac et participent à la digestion, à l’absorption, au transport et à l’élimination des aliments ingérés.

Les douleurs épigastrique et abdominale sont liées à une dysharmonie foie-rate, foie estomac et à un blocage de Qi des Entrailles : le Froid et l’Humidité sont bloqués au Foyer moyen, l’Humidité et la Chaleur stagnent au niveau de la rate, la conséquence en est une rétention des aliments dans l’épigastre.

L’humidité perverse stagne au tendon en provoquant la douleur du tendon.

• Le Foie stocke le Sang et gouverne le tendon. La stagnation du Qi du foie, l’Humidité-Chaleur du foie et de la vésicule biliaire, et la stagnation par le Froid des vaisseaux du foie, entravent son rôle qui est de gouverner la libre circulation du Qi. Par conséquent, les fonctions de drainage et de dispersion du Foie sont perturbées, les mouvements de l’énergie ne s’effectuent pas normalement, le Qi et le Sang stagnent et se bloquent. Les manifestations cliniques sont des douleurs costales et menstruelles. Des spasmes des tendons associés à des difficultés à l’extension des membres,

constituent le Bi d’enroulement [Pan Bi].

• Le Cerveau est le logis de l’activité mentale et de l’intelligence. Toutes les attaques externes ou blessures internes provoquent un trouble de la circulation de Qi avec des maux de tête.

• L’Utérus gouverne les règles et assure la reproduction. Il est en rapport étroit avec Ren Mai et Chong Mai qui est la «mer de Sang» et gouverne l’Utérus. Le dysfonctionnement de Chong Mai rend les règles irrégulières et douloureuses.

En conclusion, les douleurs des cinq Organes, des six Entrailles et des Entrailles particulières sont essentiellement liées au dysfonctionnement des Organes-Entrailles, au Vide de Yin-Yang/Qi–Sang, aux perturbations des mouvements de montée-descente et d’intériorisation-extériorisation et aux troubles de la fonction énergétique. Le but du traitement est de régulariser cette fonction énergétique.

Le choix des points se porte principalement sur les points Mu et les points Shu du dos.

 

3) L’«expulsion» :

Elle s’applique aux six Excès, aux Mucosités troubles et à la Stagnation du Sang. Les six Excès (Vent, Froid, Chaleur caniculaire, Humidité, Sécheresse et ChaleurFeu) attaquent la peau, les muscles, les vaisseaux, les tendons et les os en obstruant les méridiens, ce qui conduit au syndrome de Bi. Lorsque les Organes-Entrailles sont blessés par ces six Excès, la fonction énergétique devient trouble et le syndrome Tong apparaît.

Les Mucosités troubles et la Stagnation du Sang sont les produits pathologiques du dysfonctionnement des Organes – Entrailles et sont également des facteurs pathogéniques. Les Mucosités stagnent en profondeur de l’articulation en blessant le tendon et l’os provoquant gonflement, raideur et déformation articulaires. Ces symptômes sont également appelés Bi résistant [Wan Pi]. Quand les Mucosités stagnent dans les Organes-Entrailles, il se forme des empâtements et des abcès accompagnés de douleurs des Organes-Entrailles d’évolution traînante et difficiles à soulager. Le traitement est basé sur l’expulsion des six Excès, des Mucosités troubles et de la Stagnation du Sang par la méthode de dispersion associée à la moxibustion en cas de syndrome Froid Yin.

Choix des points

le long du trajet du méridien avec combinaisons des points locaux-distaux.

 

Méthode de dispersion Moxibustion « Désobstruction » Obstruction des méridiens

Choix des points Mu et Shu du dos

« Régularisation » Atteintes des Viscères avec troubles de la fonction énergétique

Méthode de dispersion Moxibustion en cas de syndrome de Froid Yin

« Expulsion » 6 Excès, Mucosités troubles et Stagnation du Sang

 

Les trois principes de traitement de la douleur

 

Application des trois principes thérapeutiques à douze méthodes acupuncturales

1) Chasser le Vent

Le Vent qui est un Pervers Yang, se caractérise par sa légèreté et sa tendance au mouvement et au changement. Le Vent attaque la surface du corps et entraîne le déséquilibre de Qi défensif et nourricier. Le but du traitement est de chasser le Vent et de régulariser le Qi défensif et nourricier par le choix des points du Du Mai et des points «Vent» (dont l’appellation en chinois débute par Feng ).

Les six méridiens Yang se réunissent au Du Mai qui les gouverne et qui est dit «mer des méridiens Yang». Le traitement de 14 VG associée à la méthode de dispersion et à la moxibustion doit permettre de régulariser et renforcer le Qi de tous les méridiens Yang afin de chasser le Vent. 12 V est le point de réunion entre Du Mai et Zu Tai Yang ; 20 VB est le point de réunion de Zu Shao Yang et Yang Wei Mai, et 16 VG réunit Du Mai, Zu Tai Yang et Yang Wei Mai. Comme Yang Wei Mai gouverne la surface [Biao], l’association de ces 3 points à la méthode de dispersion, a pour effet de chasser le Vent et libérer la surface. 31 VB se localise au membre inférieur, sa pressure avec dispersion peut traiter le Bi erratique du membre inférieur. L’association de ces points «Vent» permet de faire circuler le Qi méridien, de débloquer les méridiens et de traiter les céphalées et douleurs ostéo-articulaires. En clinique, d’autres points peuvent être associés selon la localisation de la douleur sur le trajet méridien.

2) Dissiper le Froid

Le Froid, Pervers Yin, a la propriété de contracter. Il attaque la peau, les poils, contracte les pores de la peau [Cou Li] et bloque la circulation de Qi dans les méridiens en provoquant la douleur. Le traitement vise à dissiper le Froid et désobstruer les méridiens en associant 14 VG, 12 V et 20 VB à la dispersion de longue durée et au Principes et thérapeutiques de la douleur par pressure ou  moxa. L’association de ces trois points doit dissiper le Pervers en surface, calmer la douleur de la tête, du cou et du dos. 3 IG désobstrue Du Mai et 60 V du méridien de la Vessie qui chemine dans le dos le long de la colonne vertébrale. L’association de ces deux points dissipe le Froid et contribue à calmer la douleur.

3) Eliminer l’Humidité

L’Humidité est de nature collante. Elle a tendance à stagner et bloque la fonction de Qi. En cas de stagnation dans la partie haute du corps, apparaissent des céphalées, dans la région thoraco-abdominale surviennent oppression thoracique et ballonnement abdominal. Quand la stagnation siège aux membres, elle entraîne gonflement, déformation et lourdeur des membres associés à la douleur. C’est l’exemple de l’arthrose.

Le traitement consiste à éliminer l’Humidité, faire disparaître le gonflement et calmer la douleur en choisissant :

36 E qui renforce le rôle de transport de Rate – Estomac, harmonise l’Estomac et résorbe l’Humidité ;

9 Rt qui est le point He du méridien de la Rate et qui fortifie la fonction de transport – transformation de la Rate.

L’association de ces deux points a la propriété de tonifier et éliminer l’Humidité. Unis à 4 GI et 3 F, ils favorisent la fonction de Qi, le transport de la Rate et l’élimination de l’Humidité. En clinique ils sont tous associés à 14 VG afin de faciliter l’élimination de l’Humidité perverse, à 12 VC pour éliminer l’Humidité par effet aromatique, et à 34 VB et 6 Rt afin de dissiper l’Humidité – Chaleur et de faciliter la voie des Eaux.

4) Disperser l’accumulation de Qi du Foie

Le sentiment d’accablement conduit à l’accumulation de Qi du Foie, au blocage de la circulation de Qi et à la perte de la fonction de Qi. Le but du traitement est de disperser Principes et thérapeutiques de la douleur par pressure l’accumulation de Qi du Foie et de faire circuler le Qi pour calmer la douleur en choisissant les points Shu du dos (18 V) et Mu (14 F), associés à la méthode de dispersion. 34 VB, point He du méridien de la Vésicule biliaire, sert à normaliser son fonctionnement. 3 F, point Yuan de méridien du Foie, a les propriétés de disperser le Qi du Foie, d’apaiser le Foie, de faire descendre le Qi à contre-courant et par conséquent de calmer la douleur. 6 MC soulage l’oppression thoracique, harmonise l’Estomac et fait descendre le Qi à contre-courant. L’association de ces points permet de disperser l’accumulation de Qi du Foie et de calmer la douleur dont l’expression la plus courante est la douleur costale.

5) Régulariser le fonctionnement de Qi

La circulation à contre-courant du Qi est consécutive au dysfonctionnement de la montée et de la descente de Qi : soit la descente est insuffisante, soit la montée est excessive, entraînant les pathologies. Le but du traitement est de régulariser le fonctionnement de Qi et de faire descendre le Qi à contre-courant en choisissant :

17 VC, point Hui de Qi ou Mer de Qi de la poitrine, appelé aussi «la mer supérieure de Qi» [Shang Qi Hai].

6 VC, la mer de Qi originelle, dite aussi «la mer inférieure de Qi» [Xia Qi Hai].

Ces deux points sont importants pour régulariser les fonctions de descente et de montée. Leur tonification peut renforcer la montée de Qi et leur dispersion favoriser la stagnation de Qi. 6 MC, point Luo du méridien du Maître du cœur, désobstrue Yin Wei Mai, harmonise le fonctionnement du Réchauffeur supérieur et celui du Réchauffeur inférieur, et soulage ainsi l’oppression thoracique, harmonise l’Estomac et fait descendre le Qi à

contre-courant. 36 E est le point He du méridien Zu Yang Ming – Estomac. Sa tonification – dispersion moyenne permet de régulariser la montée et la descente de Qi et de faire circuler le Qi afin de calmer la douleur. La combinaison de ces quatre points (17 VC, 6 VC, 6 MC et 36 E) permet de  désobstruer la circulation de Qi. En cas de stagnation de Qi d’un viscère quelconque, il suffit de leur associer le point Mu correspondant afin de traiter différentes douleurs, menstruelles, épigastriques,

abdominales, etc…

6) Activer la circulation sanguine pour éliminer la stagnation sanguine

Les traumatismes, la stagnation de Qi et de Sang et la stase de Sang, bloquent les méridiens et provoquent la douleur qui est souvent pongitive, de localisation fixe. Le traitement consiste à activer la circulation sanguine afin d’éliminer la stagnation et faire circuler le Qi pour calmer la douleur.

Le choix des points se porte principalement sur :

17 V qui est le Hui de Sang, associé à la méthode de dispersion, afin de régulariser le Qi, de désobstruer les méridiens et d’activer la circulation

sanguine pour lever la stagnation.

10 Rt est la mer où conflue le Sang de la Rate, et possède la propriété d’éliminer la stase sanguine et d’accélérer la régénération des tissus par la régularisation de Qi nourricier.

40 V, appelé également «Xi de Sang», est le lieu où se localise en profondeur la stagnation de Sang. Sa puncture, associée à la saignée, peut traiter la douleur à l’origine de la stagnation de Sang.

− La puncture de 6 Rt avec dispersion, peut faire circuler le Qi et le Sang en éliminant la stase sanguine, tonifier les Liquides organiques et le Sang afin de désobstruer les méridiens.

La combinaison de ces quatre points active la circulation sanguine et élimine la stagnation de Sang. En pratique clinique, le point douloureux, considéré comme point Shu, est également traité.

7) Réchauffer le Réchauffeur moyen et dissiper le Froid

L’atteinte par le Froid peut être liée à l’attaque externe de Froid pervers ou de Froid interne. L’atteinte de la fonction Yang du Réchauffeur moyen (fonction de transport de la Rate, de réception et de décomposition des aliments), et

l’anomalie des fonctions de montée et de descente, entraînent la douleur épigastrique. Le but du traitement est de réchauffer le Réchauffeur moyen et de dissiper le Froid en choisissant :

12 VC qui est le point Hui des six Entrailles et le point Mu de l’Estomac. Sa combinaison à 36 E peut régulariser la fonction de montée et de descente, harmoniser l’Estomac et faire descendre le Qi à contre-courant.

25 E, point Mu du Gros intestin. Sa combinaison à 6 VC associée à la moxibustion permet de faire circuler le Qi, régulariser le Gros intestin, relâcher le spasme et calmer la douleur.

− La moxibustion intense sur 8VC peut renforcer le Qi originel et restaurer le Yang. En association avec les points précédents, il constitue un élément principal dans le réchauffement du Réchauffeur moyen et la dissipation du Froid. En cas de douleur par atteinte de Froid dans les régions épigastrique, abdominale, intercostale, ou de douleurs menstruelles, ils sont à combiner aux points Shu du dos.

8) Promouvoir la digestion et désobstruer les Entrailles

La rétention alimentaire dans le Réchauffeur moyen et les résidus de la digestion, s’accumulent dans les intestins bloquant l’évacuation des selles et la circulation de Qi des Entrailles en provoquant la douleur abdominale. Les points choisis :

12 VC, point Mu de l’Estomac, peut régulariser l’Estomac et faire descendre le Qi à contre-courant.

25 E, point Mu du Gros intestin, peut faire circuler et régulariser le Qi du Gros intestin.

− La pressure de 6 VC associée à la dispersion, permet de désobstruer et régulariser le fonctionnement de Qi du Réchauffeur moyen et inférieur.

36 E facilite la digestion, lève la rétention alimentaire et régularise la montée et la descente.

La combinaison de ces quatre points associés à la dispersion, à condition de laisser le traitement  de façon prolongée, permet de désobstruer et de régulariser le Qi de l’Estomac et des Intestins, de faciliter la digestion, d’éliminer les résidus alimentaires, de désobstruer les Entrailles et de calmer la douleur. En cas de diarrhée, ils sont à combiner à 39 E (point He inférieur de l’Intestin grêle), en cas de constipation, à 37 E (point He

inférieur de Gros intestin). L’ensemble de ces points permet de traiter la douleur abdominale secondaire à une mauvaise digestion, à la stagnation d’aliments non digérés, à la constipation ou à la stase intestinale.

9) Apaiser le Foie et faire descendre le Yang en excès

Le Vide de Yin ou l’excès de Yang entraîne la stagnation de Qi du Foie qui se transforme en Feu et produit le Vent. Le Feu et le Vent troublent l’extrémité supérieure du corps donnant la céphalée. Le but du traitement est d’apaiser le Foie et de faire descendre le Yang en excès. Le choix se porte sur les points suivants :

20 VG combiné à 20 VB et à la méthode de dispersion, afin d’apaiser la montée de Yang en excès.

4 GI et 3 F constituent quatre «barrières» pouvant clarifier la chaleur, apaiser le Foie et faire descendre le Yang en excès.

− Le point curieux 2 PC [Tai Yang], point important dans le traitement de la céphalée due à l’excès de Yang du Foie.

Ces quatre points constituent la prescription élémentaire du traitement de la céphalée par excès de Yang du Foie. Après la période douloureuse, l’association à 6 Rt et à 3 Rn permet de faire descendre l’excès de Yang en nourrissant le Yin, et représente un traitement de fond exprimé par l’adage «retirer les bûches de dessous le chaudron».

10) Tonifier les Reins et renforcer les lombes

Les Reins gouvernent l’Os, et les lombes sont le logis des Reins. Le Foie gouverne les tendons, et les genoux sont le logis des tendons. Quand le Foie et les Reins sont vides, ils ne nourrissent plus les lombes et les tendons, entraînant une douleur lombaire et des genoux d’évolution prolongée, avec lassitude. Le traitement a pour but de tonifier le Foie et les Reins afin de renforcer les tendons et l’os en choisissant 4 VG associé à la méthode de tonification pour renforce le Yang des Reins, 52 V pour nourrir le Yin des Reins et 23 V pour tonifier les Reins, le Jing et renforcer la colonne lombaire. La combinaison de ces trois points est à la base du traitement du Vide des Reins. La combinaison de 34 VB (Hui des tendons) et de 39 VB (Hui de la moelle) permet de nourrir le Foie, de relâcher les tendons, de nourrir la moelle et de renforcer l’os. L’association de ces cinq points constitue la prescription essentielle de la lombalgie. En cas de stagnation importante de Sang, il est nécessaire d’ajouter 40 V et 17 V ; en cas de Froid – Humidité, 3 VG combiné à la moxibustion.

11) Tonifier le Qi et nourrir le Sang

La Rate et l’Estomac produisent et transforment le Qi et le Sang qui constituent l’Essence [Jing] acquise. Le Vide de Qi et de Sang rend insuffisante la nutrition des Organes, des Entrailles, des membres, des méridiens et des vaisseaux et entraîne une douleur caractérisée par son intensité modérée, sa durée prolongée, son évolution incurable et son accentuation par l’effort. Le choix des points se porte essentiellement sur :

20 VG qui fait monter le Qi et le Sang en soulevant le Yang pur [Qing Qi].

20 VG, 17 V et 36 E qui fortifient la Rate et l’Estomac en augmentant la source de production de Qi et de Sang.

6 VC qui est la mer de Qi originel.

4 VC qui renforce le Qi originel, tonifie le Jing et nourrit la moelle.

L’ensemble de ces points associés aux méthodes de tonification et de moxibustion , permet de tonifier le Qi et de nourrir le Sang en produisant un effet antalgique.

12) Clarifier la chaleur et disperser le Feu

La douleur de l’inflammation cutanée est une maladie du Feu pervers qui brûle les méridiens et les Luo Mai des Organes – entrailles. Il s’agit d’une douleur à type de brûlure, intense et tenace. Le but du traitement est de clarifier la Chaleur et de disperser le Feu en choisissant les points suivants :

30 PC [Shi Xuan] associé à la méthode de saignée afin de disperser la Chaleur des Organes – entrailles.

40 E pour disperser la Chaleur des six Entrailles.

− Le Cœur correspond au Feu et le Feu du Cœur est le premier Feu pervers. 8 MC, en tant que point Rong, permet de clarifier le Feu du Cœur en utilisant la méthode de dispersion et la saignée. L’élimination de la Chaleur conduit à la disparition du Feu avec effet antalgique.

En clinique les points Rong des Organes – Entrailles correspondants sont souvent associés.

Conclusion

La Médecine Traditionnelle Chinoise, le Shiatsu , dans sa conception physiopathologique de l’être humain,à l’équin  fait appel à deux notions importantes que sont l’énergie vitale et l’environnement. Technique à la fois individuelle et relationnelle, préventive et curative, elle intègre une conception thérapeutique originale en médecine.

Publié dans chevaux | Pas de Commentaire »

syndicat de praticiens shiatsu équin et animalier

Posté par equishiatsu le 25 février 2015

Le syndicat créé en 2013 est un regroupement avant tout de professionnel qui pratiquent le Shiatsu équin et animalier.

 

Pourquoi ce syndicat ? Garantir professionnalisme, éthique et qualité.

 

Le Shiatsu humain est en pleine croissance et est maintenant globalement connu du grand public. Il en va de même aujourd’hui dans le domaine équin qui s’intéresse à cette pratique.

 

Il y a de plus en plus de praticiens équins et on commence à voir différentes écoles s’ouvrir.

 

IL EST IMPORTANT DE RAPPELER que le shiatsu n’est pas une pratique médicale au sens occidental du terme, ni un massage, ni une idéologie. Le Shiatsu ne constitue pas un moyen de prévention ni de dépistage d’une maladie. Il ne permet ni l’établissement, ni le traitement d’une maladie. Comme pour beaucoup de professions, il n’y a pas de réglementation et n’importe qui peut prétendre faire du Shiatsu.

 

Il nous parait donc important vu la croissance de se structurer pour que le grand public ait un référentiel afin de faire appel à un professionnel et éviter tout charlatanisme.

 

Nous avons défini un référentiel de la profession avec ce qui nous parait être le minimum de connaissances à savoir pour démarrer comme professionnel. Ce référentiel est évolutif et tient compte du fait qu’il y a plusieurs formes de Shiatsu. Il y a néanmoins une trame commune indispensable à ces variantes comme :

 

  • la Médecine Traditionnelle Chinoise,
  • A chaque séance l’individu doit être abordé de façon globale et il n’est pas envisageable de ne faire qu’une partie du corps sinon ce n’est plus du Shiatsu,
  • Qualité du toucher, qui ne peut s’acquérir qu’avec une pratique assidue,
  • Avoir une formation sérieuse sanctionnée par des examens de théorie et de pratique.

 

Chaque professionnel référencé s’engage à respecter nos exigences inscrites dans nos statuts et notre code de déontologie.

http://www.syndicatshiatsuequin.fr/

Publié dans chevaux, équitation | Pas de Commentaire »

Initiation au shiatsu équin pour l’association BRAIRE

Posté par equishiatsu le 12 novembre 2013

Initiation au
SHIATSU équin

pour nos compagnons les ânes.

Samedi 19 octobre
2013 à la Loge du Trève à Farnay

COMPTE RENDU

Par Mireille CARCELES

Il était une fois ! ! ! dans un petit village
bien connu pour ses ânes toujours tenaces et invincibles ! ! !
Oh ! pardon, ce n’est peut être pas la même histoire ! !  Je
disais donc dans ce village nommé Farnay, au pied du Pilat, soufflait un vent
aux consonances chinoises : SHIATSU.

 

9 h ! Tout le monde est au rendez vous. Enfin
presque ! Peu importe, le soleil levant d’automne nous réchauffe et nous
rassemble autour de Jérôme BAZANTE notre formateur en SHIATSU équin.
(adresse : fraisse 63490 Sugères. Tel :06 43 74 49 24
courriel : equishiatsu@gmail.com
blog :  http://equishiatsu.unblog.fr
).

 

Shiatsu ! Ce nom est actuellement souvent utilisé sans
vraiment savoir de quoi il retourne ! Le Shiatsu est une technique
d’investigation en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) qui mobilise les
énergies des organes du corps afin de les équilibrées pour un fonctionnement
harmonieux et une bonne santé.

L’action du shiatsu est une action de relaxation, de
décontraction, de revitalisation pour une bonne santé physique et psychique de
nos ânes ou chevaux. Elle apaise un animal nerveux, améliore les raideurs, les
tensions, les boiteries. C’est une action de prévention face au stress, au
transport qui permet de préparer nos animaux bien aimés aux aléas des saisons
et intersaisons.

Le shiatsu est un soin complémentaire au diagnostique et
traitement du  vétérinaire. (réf. article :
« digipressure, digipression, shiatsu… pour les intimes » sur le site
le shiatsu de l’équidé.) http://equishiatsu.unblog.fr

 

Toutes les informations que nous avons entendues,
découvertes et apprises sont nombreuses et complexes mais très intéressantes.
Modestement, je vous en propose un
résumé. Tout au long de la journée, c’est avec surprise que nous avons
vu nos chers ânes se détendre et se modifier dans leurs postures et leurs
réactions. Ils appréciaient nos gestes et nos actions. Ils étaient ZEN et nous
très heureux de prendre soins d’eux pour le plaisir et le « bien être ».

Ce n’était qu’une initiation, mais les valeurs du Shiatsu
sont vraiment thérapeutiques pour les maux de nos ânes ! (comme pour les nôtres
d’ailleurs !).

A notre niveau, nous en resterons au BIEN ETRE et à la
RENCONTRE « AVEC » notre animal.

Nos outils sont nos MAINS, notre OBSERVATION, notre
ATTENTION et nos INTENTIONS. Nous rentrons en relation et en résonance avec
notre animal. Il faut être en bonne énergie et très attentif.

Nous sommes proches du corps de l’âne et nous posons nos
mains pour ressentir les zones de chaud et les zones de froid. On travaille par
zone.

La peau de l’âne est très sensible.

Attention, pas de shiatsu sur un animal malade (avec de la
fièvre par exemple) ni sur une ânesse pleine.ni quand on est soi même malade ou
fatigué et toujours dans de bonnes conditions de sécurité.

Les bases de la MTC sont nombreuses, diverses et complexes.

En essayant de faire court, Jérôme Bazanté nous explique
qu’il y a une horloge d’énergie pour nos organes et viscères tout au long de la
journée, de la nuit, des lunes, des mois, des années et même de la vie.

 

En MTC, l’homme (l’animal aussi) se place entre ciel et
Terre. Il tire son énergie des forces des trois trésors de la vie :

-le SHEN l’esprit
du CIEL l’énergie innée, la conscience organisatrice, le capital qui ne peut
être renouvelé,

-le JING son
essence vitale transmise à sa conception, son ADN, sa trame de vie,

-le QI (tchi),
énergie de la TERRE, c’est le souffle, la vitalité, le carburant, la vitalité
vitale de son organisme. C’est le mélange du YING et du YANG qui donne à la
structure son équilibre.

 

A/ Les 5
ELEMENTS :

 

Il y a la classification des 5 ELEMENTS  en fonction des 5 saisons chinoises, 5
loges :

   BOIS , FEU, TERRE, METAL et EAU.                et l’on dégager déja quelques observations:

FEU :
Émotion, Agitation, Mal aux épaules, Énergie de surface, Mouvements de la peau
du cou…

TERRE :
Engorgement, Gros animaux, Rumination, gros ventre, Âne qui ne pense qu’à
manger…

METAL :
Qualité de la peau, Animaux en déprime, Pellicules, Peau sèche, Coliques,
Constipation…

EAU :
Impatience, Peur, Rein plein (surrénales) témérité, douleur à la croupe

BOIS :
Animaux têtus, agités, toujours envie de
bouger, ongle cassants, yeux qui coulent.

Le foie
est garant de la libre circulation de l’énergie dans le corps.

La Vésicule Biliaire
est responsable de la qualité des tendons, des ligaments.

Elle est
responsable de la souplesse des mouvements mais aussi de la souplesse du comportement.

 

B/ Les
CYCLES :

Il y a deux cycles principaux de relations entre ces 5
éléments :

 

ñLe cycle d’ENGENDREMENT :

ñ
Le FEU nourrit la TERRE qui nourrit le METAL qui nourrit l’EAU qui nourrit le BOIS.et a son tour nourrit le FEU

Le cycle de CONTROLE

l’EAU contrôle le FEU qui contrôle le METAL qui contrôle le BOIS .qui contrôle la TERRE qui contrôle l’EAU

Attention ! Si par exemple  le poumon se déséquilibre, c’est peut être la
rate qui est en cause car elle nourrit le poumon ou le coeur qui peut être en
cause par son rôle de contrôle sur le poumon ou également il est important de
se questionner sur le foie qui par un déséquilibre inverse du cycle de contrôle
mettrait le poumon en difficulté , un déséquilibre de rébellion du foie vers le
poumon ! ! ! ? ? ?

Nous voyons bien que c’est une « affaire » de
professionnels ! ! ! de dialogue et surtout d’OBSERVATION pour comprendre
notre animal :

On regarde ses aplombs, son ventre, sa tête, les zones de
frottement, ses blessures puis on pose les mains et l’on « écoute » se
que l’on sent : chaud, froid, creux, boursouflures…

Toujours une main sur l’âne .on est en relation avec
lui !

On est en EMPATHIE avec l’animal. On travaille AVEC l’âne
(et non sur l’âne).

On va lentement. On rentre avec son énergie en se calant
avec sa respiration.

On respire pour s’équilibrer et se détacher du stress.

Il y a 5 grandes causes qui favorisent le
déséquilibre :

les causes psychiques : deuil,choc émotionnel…

les causes alimentaires : aliments pas trop froids, pas trop humides, pas trop sec
trop de qualité et peu ou prou de quantité ..entre autres..

les causes de vieillesse : Les changements hormonaux. Le manque d’exercice physique
favorise la stagnation du sang dans le foie. En revanche l’exercice physique
fait circuler le sang dans le foie et aide à le drainer.

la cause constitutionnelle .

la cause climat. Froid, chaud, sécheresse, humidité, vent, extrême chaleur

 

C/ LES
MERIDIENS :

Les MERIDIENS parcourent notre et leurs corps en reliant
toutes les parties externes et internes . Les méridiens sont des RIVIERES
d’ENERGIE.

On en compte 12 principaux dans lequel le QI circule à travers
tout le corps selon un cycle régulier  de
24 heures. Décomposé en trois phases de 8 heures : préparation, action, et
repos

Préparation   De 3h à5h Poumon. De 5h à 7h Gros Intestin
De 7h à 9h Estomac. De 9h à 11h Rate

Action            De 11h à 13h Coeur. De 13h à 15h Intestin Grêle
De 15h à 17h Vessie. De 17h à 19h Rein

Repos              De 19h à 21h Maître Coeur (péricarde). De 21h à 23h Triple Réchauffeur.
De 23h à 1hVésicule Biliaire . De 1h à 3h Foie

 

Ils font transiter l’énergie d’un bout à l’autre du corps
pour le nourrir physiquement engendrant également l’équilibre psychique.

 

D/ LA PRATIQUE :

Nos interventions suivent un protocole très précis avec une
chronologie similaire pour toutes les parties du corps de l’âne. On divise  le corps de l’animal en 4 parties. Nous
commençons par les antérieurs, le dos et l’abdomen puis les postérieurs avec la
queue puis l’encolure avec la tête sans oublier les oreilles, les  naseaux et la bouche.

Le protocole est transmis par notre formateur. Il sera
transmis à tous les participants de la formation car il ne prend du sens que
pour les personnes qui ont pu faire les essais pratiques de cette journée.

De manière générale, on observe notre animal, on lui parle,
on rentre en contact simplement en se mettant en phase et en  posant nos mains sur lui. Maintenir
simplement nos mains sur une zone chaude ou sensible peut le soulager.

On commence par l’épaule pour aller jusqu’au sabot. On fait
des petits tapotis pour décontracter l’épaule et tout en continuant notre observation,
on descend avec la paume de la mains sur les lignes verticales le long de la patte. On continue avec
les pouces croisés pour libérer les tensions. On met ensuite les mains en appui
pour demander le lâcher prise de l’animal. On passe sous l’épaule et on prépare
le membre antérieur. Pince devant, pince derrière puis on descend sur la face
extérieur du membre (c’est le Yang, c’est pour le viscère)  puis face intérieur (c’est le Ying,
l’organe).

On arrive au pli de l’ antérieur, le coude, on décontracte
les tendons, petite rotation du sabot. On masse avec le pouce le point sur le
Maître Coeur. On continue par une légère rotation au niveau de l’épaule. On
attire le membre et on exerce une tension du membre .Attention, on ne relâche
pas d’un coup.

On procède un peu dans le même esprit pour toutes les autres
parties du corps de l’animal.

Le ventre reste souvent sensible et les membres un peu
délicats.

 

 

C’est autour d’un bon pâté pâtissier d’Aurec que nous
finissons la journée.
Nous avons bien nourrit nos têtes, nos mains et nos coeurs.
C’est dans cette ambiance conviviale que nous échangeons nos souhaits de
zénitude. Même nos ânes en avaient oublié de braire ! ! !

 

Nous pensons nous revoir pour réviser nos expériences au
printemps ou automne 2014.

A bientôt.

 

Livres conseillés: « Shiatsu équin » deHervé EUGENE

«  Ouma te ate » de Marie JULLIAN

Publié dans compte rendu | 2 Commentaires »

les vices d’écurie ou le Tic aérophagique , Tic à l’appui

Posté par equishiatsu le 26 août 2011

 

Les différents vices d’écurie

 

 

Le terme de « vice d’écurie » ou plus couramment appelé « tic » s’applique à l’ensemble des mauvais comportements d’un cheval dans une écurie. Il s’agit d’habitudes qui peuvent nuire à sa santé. Les trois principales, qui sont les plus ennuyeuses, sont :

 

-Le tic a l’ours
-le tic du manège
-le tic aérophagique ou a l’appui

 

Il existe aussi d’autres comportement anormaux, mais qui ne rentrent pas dans la rubrique des vices d’écurie, le cheval qui se mord la langue, celui qui ronge son box, celui qui refuse de. se coucher, celui qui gratte le sol ou qui frappe les murs, les bousculeurs, les mordilleurs  qui sont pour la plupart des symptômes  de déséquilibre de méridiens bien connus. Le tic dit par mimétisme, peut engendrer a partir du cheval « souche » une écurie de tiqueurs, et  cela pourrait s’apparenter a une socialisation.

 

 

Le tic à l’ours ,

 

Le cheval passe  sa tête par la demi-porte de son box et se balance d’une jambe antérieure à l’autre. Il balance la tête  dans le mouvement. Il existe quelques solutions empiriques pour faire cesser ce tic, fermer l’ouverture du box par une grille, il y a aussi l’astuce de deux bouteilles en plastique remplies d’eau suspendues dans l’embrasure de la porte. A chaque fois que le cheval tique, il reçoit les bouteilles dans la tête, ce qui lui est très désagréable. Mais cela reste un subterfuge, le cheval n’est pas soigné pour autant.

Le tic du manège,

 

Le cheval qui en souffre ne cesse de tourner en rond, il a souvent l’air hébété comme un somnambule, comme un lion en cage .Cela a pour conséquence de le faire maigrir, de le rendre inquiet. Certains propriétaires  tentent de résoudre ce vice en mettant un obstacle sur son chemin, et de lui offrant une distraction.

 

Le tic à l’air où à l’appui,

 

Le cheval saisit une protubérance entre ses dents, le haut de sa porte, ou le bord de sa mangeoire. Il crée un vide dans sa gorge en tendant ses muscles de l’encolure , puis il les relâche brusquement et avale de l’air d’un coup . Pour éviter ce tic on retire tout endroit ou appui sur lequel le cheval exerce son vice, mangeoire, poteau, même pendant la détente extérieure. Il existe également un collier anti tic qui a pour fonction d’empêcher le cheval d’avaler de l’air par une contrainte forte sur l’eosophage, mais le collier retiré, il recommence son vice..

tic a l'appui sur la mangeoire


Réflexions

 

 

Remarques et observations

 

 

Je me suis intéressé particulièrement au tic à l’appui concernant 15 chevaux mais principalement 4 d’entre eux dans 3 écuries différentes Je me suis posé les questions : ou, quand, comment, et pourquoi ?

 

Le cheval par nature n’est pas appeler à vivre enfermé dans un box, pendant de longues heures, parfois même sans voir la lumière naturelle .Ce type de stockage de chevaux est évidement très pratique pour le cavalier mais au détriment de la santé de l’équidé.

 

Les box sont petits de moins de 4 mètres de côté permettant à peine au cheval de se coucher, .où bien il est stabulation simple de 1m5 de large et/ou toujours à l’attache.

 

Je remarque que pendant le temps du mouvement du tic le cheval est totalement fermé a toute suggestion extérieure, son esprit ailleurs, comme enfermé dans son délire, son vice, préférant être replié sur lui-même. Il est coupé de tout ressenti ,extrait du monde extérieur, déconnecté. Ce moment survient souvent après l’ingestion d’un repas de granulés de fabrication industrielle, d’une friandise, donc un plaisir souvent très attendu. C’est alors que le cheval est agité, impatient.
Durant le moment où le cheval tique, il se maintient  dans cet état par refus du retour à la normale, la monotonie, l’ennuie, pour rester dans son seul moment de plaisir, inconsciemment. Ce laps de temps est pourtant un moment confortable  car le cheval est dans un état second, hors réalité comme une jouissance extrême .Il est donc bien évident qu’il va se contraindre à rester dans ce type de comportement ,car il a découvert par ce mouvement un moyen de substitution à son seul plaisir, alimentaire .Essayer d’y changer par une méthode physique le rend encore plus malheureux.

 

C’est que j’ai observé, lors de la première séance, c’est une agitation très importante caractéristique du déséquilibre de l’axe shao yin, chez ces chevaux très joueurs aptes à la communication et très expressifs. Cet axe comprend le rein et le cœur, substitué par le maitre cœur chargé des plaisirs, et abrite l’esprit. Le maître cœur à une influence profonde sur l’esprit psychique et émotionnel. C’est de lui que vient la joie et le bonheur, or une grande cause des maladies mentales liées au maître cœur sont les glaires qui engendrent de la confusion mentale. Les glaires dans ce cas ,immatérielles, sont un facteur pathogène interne très important. Elles sont potentiellement la cause des maladies graves. Les glaires sont à la fois un état pathologique et de causalité. La principale cause de formation des glaires est le vide de yang  de rate. Si la rate n’arrive pas à transformer et à transporter les liquides organiques, ils s’accumulent et se transforment en glaire. Donc s’il y a accumulation, c’est que le yang de la rate n’est pas suffisant, le yin domine, et la rate ne peut pas remonter le feu digestif au foyer supérieur. Dans ce cas on observe un blocage du foyer moyen. En situation d’équilibre, le feu de la porte de la Vie nourrit le yang de la rate. On pourrait donc en conclure à un vide de yang du rein qui abrite l’esprit. Par conséquent,  la rate avec l’estomac étant la racine du Qi postérieur, la source de l’énergie nourricière  est en déséquilibre également.

 

L’estomac est l’organe le plus important, avec la rate, il est connu sous le nom de racine du Qi postérieur, par opposition au Qi du ciel antérieur acquis à la conception. L’estomac fait descendre la nourriture transformée vers les intestins , IG. La fonction de l’estomac, en tant que source des liquides est étroitement liée au rein. Le rein est surnommé la porte de l’estomac parque qu’il transforme les liquides dans le foyer inférieur .Si cette fonction est perturbée, les liquides dont a besoin l’estomac pour le pourrissement des aliments stagnent dans le foyer inférieur et ne remontent pas à l’estomac. De plus, une insuffisance prolongée des liquides de l’estomac conduit souvent à un vide de yin du rein, de sorte que dans notre cas chronique,  un vide de yin de l’estomac est accompagné d’un vide de yin du rein. Le « chinois » dit aussi qu’en tant que source des liquides, l’estomac est la porte du rein. Le rein et l’estomac sont donc intimement liés dans une relation d’interdépendance. L’estomac yang craignant le sec, fait descendre le yin. La rate est yin et remonte le yang, donc un déséquilibre de l’un deux organes perturbe le foyer moyen, charnière entre le foyer supérieur et le foyer inférieur.

 

Il faut aussi mentionner l’influence qu’exerce l’estomac sur l’état mental. L’estomac est facilement atteint de pathologie de type plénitude, comme le feu ou les glaires-feu. Le feu agite l’esprit et entraine des symptômes psychiques. Sur le plan mental, une plénitude de l’estomac peut se traduire, pour le cheval, par une préférence  à rester chez lui, seul. Il  peut avoir une attitude violente correspondant à une attitude maniaque. Dans le cas moins extrême, le feu de l’estomac peut engendrer de la confusion mentale, des crises d’angoisse, une excitation maniaque, et de l’hyperactivité…

Parenthèse

 

 En ce qui concerne une jument , l’observation est légèrement différente dans le sens où l’Intestin Grêle est en déséquilibre très important, voir à un stade ultime. L’IG contrôle la réception et la transformation des aliments et des boissons provenant de l’estomac. Il sépare le pur de l’impur des aliments. L’impur descend et passe vers la vessie, qui l’élimine en urine, et au Gros Intestin pour la récupération de l’eau et éjecte les déchets. Puis le pur va être transporté par la rate afin de nourrir les tissus. La fonction de séparation des liquides de l’IG se réalise grâce au yang du rein qui fournit le Qi et la chaleur nécessaire. Or, si le yang du rein est affecté, la fonction de l’IG l’est également. Il peut se trouver un manque de discernement, déséquilibre de l’IG, autrement dit, la faculté de percevoir avec clarté les éléments pertinents avant de prendre une décision, d’où la répétition  ou la boucle sur un mouvement, le Tic. Je n’ai malheureusement pas pu faire d’autre observation (voir annexe)  sur cette jument car elle a déclaré  une colique de l’intestin grêle pendant une journée de forte chaleur début mai 2010, Elle en est morte durant la nuit suivante malgré l’intervention du vétérinaire et les soins d’urgence que je lui ai prodigués

 

Suite

 

J’aimerais aussi souligner l’observation du déséquilibre important du méridien Shao Yang sur ces chevaux dés qu’il fait chaud. Il est constitué du Triple Réchauffeur et de la Voie Biliaire  Son état s’exprime par de l’agitation, de l’excitation très yang.
Le triple réchauffeur mobilise le Qi originel. Son origine résulte d’une transformation de l’essence du ciel antérieur, partie innée. Le Qi originel représente l’essence en action sous la forme du Qi. Le Qi originel réside entre les deux reins, il est étroitement lié au feu de la porte de la vie, ming men. Le TR permet au Qi originel de se différencier en différentes fonctions. Il contrôle le mouvement et la circulation des trois Qi, supérieur, moyen, inférieur dans les six organes et les cinq viscères. Dans le mécanisme du Qi, c’est le TR qui contrôle la montée/descente et l’entrée/sortie du QI. Ceci décrit la fonction du TR, d’assurer que le Qi fonctionne bien dans le cadre du mécanisme du Qi dans toutes les cavités et tous les organes. Les résultats de la transformation du Qi est la production du  Qi nourricier, Yong Qi, et du Qi protecteur, Wei Qi. La différentiation de ces deux énergies suivant les trois foyers forme le Qi originel

Les 3 Qi sont
-pour le foyer supérieur, Zong Qi est tonifié par VC17 ,représente aussi Pt Mu MC
-pour le foyer moyen ,Yong Qi est tonifié par  VC12 ,représente aussi Pt Mu EST
-pour le foyer inférieur ,Wei Qi est tonifié par VC4, représente aussi Pt Mu TR et le pt de                        tonification du yin du rein, l’essence du ciel antérieur
On pourrait donc tonifier ses trois QI, pour rétablir la fonction du TR ..Par cette action :
-remonter le Yin de l’estomac et l’énergie nourricière Yong Qi
-amener du Yin au Maître cœur
-amener du yin au TR
-tonifier le Yin du rein et faire appel a l’essence du ciel antérieur.
On pourrait également tonifier le yang du TR et ainsi stimuler les fonctions de transport et de pénétration du TR par TR6.
Sur le plan psychique  et émotionnel du TR est déterminé par sa double nature, dans la mesure où il se rattache à la fois au bois et au feu. Le TR, au feu car il est lié au Maître Cœur dans la relation extérieur/intérieur mais aussi parce qu’il est l’émissaire du Qi originel et du feu de la porte de la vie, ming men. Il participe à la nature du bois car il est lié à la VB  par l’intermédiaire du Grand méridien Shao yang.
La nature du feu du TR implique qu’il joue un rôle au niveau de l’esprit, le shen, surtout  pour ce qui est de maintenir des relations sociales. Or dans son comportement le cheval pendant son tic, pendant ce laps de temps, est entièrement renfermé sur lui même, fermé à tout environnement extérieur.
Le TR est la charnière entre les méridiens Yang, entre le Tai yang, IG/V, qui s’ouvre vers l’extérieur, et le Yang min, GI/E qui s’ouvre vers l’intérieur. Il joue donc un rôle de charnière émotionnelle dans l’équilibre qui porte à aller vers l’autre et vers l’extérieur.
Dans la mesure ou il participe à la nature du foie, le TR a une influence mentale et émotionnelle semblable a celle du foie, c’est-à-dire qu’il favorise la libre circulation  des émotions et fait qu’elles s’expriment librement et ne sont pas refoulées .Ce  n’est pas notre cas vu le manque de mouvement dans le box et le manque de la circulation de l’énergie, ce cheval aurait des émotions refoulées, avec peu de relation sociale
Le TR ,sur le plan psychique ,contrôle la circulation du Qi dans tous les organes sur le plan mental et émotionnel. Il s’assure que la circulation du Qi entre dans l’esprit et l’âme éthérée se fait sans heurt de façon a ce que les émotions ne se transmettent pas en humeur durable, situation donc que l’on rencontre lorsque le Qi stagne .On pourrait utiliser donc le pt Xi du TR TR7 pour libérer le Qi, l’émotion. Il faudrait également accentuer la nature du foie, en augmentant son contrôle de la libre circulation du Qi,
De même pour le MC, rattaché au Jue yin, il constitue la charnière entre les méridiens yin, entre tai yin et shao yin

 

On pourrait en conclure que
le TR    est la charnière des    méridiens yang           représenté par                         TR8
le MC est la charnière des     méridiens yin              représenté par                         MC5
Par l’utilisation  de ces deux points, l’équilibre mental et émotionnel peuvent être modifiés et particulièrement la fonction du TR et du MC

 

 

La voie Biliaire est responsable  de l’esprit de décision et de la capacité à prendre des décisions. On dit que c’est la VB que l’on doit l’esprit d’initiative et le courage individuel et d’opérer les changements. La montée du Qi de la VB a une implication psychologique, dans la mesure où elle stimule la montée et la libre circulation du Qi du Foie au niveau psychique. L’âme éthérée, logée au Foie, donne un mouvement à l’esprit du Cœur, Shen, fournis l’inspiration, l’esprit d’initiative et la créativité. En l’absence de ce mouvement le Qi du Foie ne monte pas à la VB et la VB est faible. Or le cheval au box n’est pas dans le mouvement, le Qi du Foie est contrarié, et dans un état de frustration relié au manque de mouvement. On rencontre alors un déséquilibre de la VB, et par conséquence un problème de digestion. Lorsque le foie est en équilibre, il assure la libre circulation de la montée du Qi de la rate et de la descente du Qi de l’estomac. Dans le cas contraire, un foie perturbé peut se rebeller contre l’estomac et empêcher la descente du Qi de l’estomac et donc affaiblir la porte du rein, ou bien  il envahit la rate et empêche la montée du Qi de la rate. La racine du ciel postérieur peut donc être altérée.

 

La rate est dans une de ses principales fonctions une aide à la digestion de l’estomac en transportant et en transformant  les essences de la nourriture. La rate est l’organe central de production du Qi, elle est la source de Gu Qi. La rate est appelée également la racine du Qi du ciel postérieur. On pourrait donc tonifier le Qi originel en tonifiant l’estomac et la rate.car la position centrale de la rate, faisant partie du foyer moyen, permet de contrôler la circulation et le sens du Qi dans les trois foyers. On pourrait comprendre  a l’instar du Tic, que la séparation du yin et yang du TR est si exagérée car la rate ne contrôle plus le Qi. Autrement dit le TR ne peut plus faire son rôle de charnière entre les méridiens yang car le Qi de la rate n’est  pas suffisant .Le TR ne peut plus assurer son rôle de relation entre l’intérieur et l’extérieur. Le Tr ne mobilise plus normalement le  Qi originel et il apparaît une déficience du yin  du rein puis du yang du rein déjà bien perturbé par le manque de mouvement du yang du foie.

 

Le rein est la racine du Qi du ciel antérieur .Cette essence du ciel antérieur, hérité des parents, détermine la constitution de base et contrôle la porte de la vie Ses premières fonctions sont de gouverner la naissance, la reproduction, le développement. On peut noter aussi qu’il produit la moelle, contrôle les os, et qu’il abrite la volonté.
On pourrait comprendre qu’un facteur héréditaire permettrait de transmettre les déséquilibres latents, telle la relation entre Ugo et son père, .Le type de Tic, (a l’ours, où a l’air).serait donc qu’une expression à ce facteur héréditaire.
L’aspect yang du feu de la porte de la vie se concentre au point appelé ming men, et l’aspect yin du rein au pt VC4 qui est aussi le pt Mu de l’IG et le référant du foyer inférieur. Le rein a une influence considérable sur l’état du mental et sur le bonheur car il aide le feu de la porte de la vie à abriter l’esprit. Or pendant le temps du tic, le cheval semble être heureux, ou tout du moins absent de son état quotidien, donc moins malheureux. Il serait bien négatif même d’essayer de le faire sortir de son tic par quelconques moyens coercitifs de type collier anti tic  ou autre invention, car il pourrait devenir dans un état de frustration puis agressif, sauf en tout début de l’apparition  du tic pour éviter l’addiction a son vice, a son plaisir. Ce cheval aurait donc substitué la qualité de son mental, de son bonheur, par cette mise en état second.
Dans le cas de transmission héréditaire, est-il opportun donc d’utiliser VC4 ?
Si le feu de la porte de la vie est insuffisant, le cœur ne peut abriter l’esprit sain et l’on trouve des êtres déprimés, malheureux et manquant de vitalité. Inversement, si le feu de la porte de vie devient pathologique, en raison d’un problème émotionnel, il s’embrase et monte agresser le cœur …

 

Le chinois nous donne 3 solutions pour traiter le Qi originel :
Traiter les douze points sources
traiter les points VC7, VC6 VC5 et VC4
traiter le Ming men
Il nous dit aussi que si le Qi et l’essence sont fleurissants si l’esprit est sain
On retrouve donc la triade ; Essence, Qi et Esprit  représentés respectivement par le rein et VG4 la terre et Rate4,  le ciel et MC6


Conclusion

 

 

C’est ainsi qu’il semble se dessiner un triangle de pathologie constitué :
du cœur et/ou maître Cœur, avec le triple réchauffeur
du rein
de l’estomac/rate.
Avec le facteur déclenchant, l’immobilité  ou le manque d’activité, du Foie

 

Le Cœur ou Maître Cœur

 

Le cœur abrite l’esprit, l’intelligence.

 

Dans son élément,  le feu, par sa constitution propre abrite l’esprit et est le siège de l’intelligence. Il est en relation avec l’intestin grêle et le triple réchauffeur.
Par sa fonction dans le cycle d’engendrement le cœur nourrit la rate
et par la fonction de contrôle, il est en relation avec le poumon
La paix du cœur est acquise suivant le tao, car l’esprit provient de l’essence du ciel antérieur, partie innée, Le cœur est difficile a calmer car le calme a comme complément le mouvement. que le cheval n’a pas dans son box.

 

Néanmoins l’équilibrage de l’axe shao-yin et celui du triple réchauffeur sont  susceptible d’améliorer l’état psychique du cœur.

 

L’estomac

 

L’estomac et la rate  est la source du Qi, de l’essence du ciel postérieur, de l’acquis
dans son élément, la terre, la rate remonte le feu digestif au foyer supérieur, remonte le Qi et aide le foie dans sa libre circulation de l’énergie. La rate aide également l’estomac, la porte du rein, et dans ses fonctions de descente du bol alimentaire
dans  son cycle  d’engendrement, la rate nourrit le poumon
Dans son cycle de contrôle, la rate, contrôle le rein

 

L’estomac est la porte du rein, source des liquides,
L’estomac craint le sec et est destiné aussi a amené du yin au rein,

 

Une alimentation trop sèche, voir industrielle inadaptée, au cheval ne contribue qu’à appauvrir le yin du rein. il est donc primordial de modifier l’équilibre alimentaire, et d’y apporter une alimentation plus yin, plus saine, et en faisant brouter le cheval au pré. On peut aussi aider en tonifiant le yin de l’estomac et le yin du rein.

 

 

Le rein

 

Le rein est la racine du ciel antérieur, l’essence , l’hérédité,  la racine  du Qi originel, il gouverne la réception du Qi
Le rein nourrit le foie et particulièrement le yin du foie dans son cycle d’engendrement
Il rafraichi le cœur, dans son cycle de contrôle
de part sa nature le rein doit assistance aux organes car il est le réceptacle de l’énergie acquise et la redistribue
le rein contrôle la porte de la vie et aide a abriter l’esprit
Il est donc impératif de tonifier le rein pour rétablir ces deux principales fonctions, tant en yin pour rafraichir le yang du cœur, et amener le yin au foie, mais aussi en yang pour tonifier le yang de la rate et le yang du rein pour sa relation avec le foie dans sa fonction de mise en mouvement

 

 

 

 

 

Le Foie

 

Cela parait une évidence, il faut donc éliminer la cause du problème, et  la première cause fondamentale est le manque d’activité ou l’immobilité, dans un premier temps. Car l’immobilité perturbe l’énergie du foie et sa constitution même du cheval, proie qui n’a que de salut grâce a sa fuite, et a sa rapidité devant le prédateur. La Perturbation de la fonction du foie est donc a multiples tranchants :

 

Dans son élément, le bois, par sa constitution propre, et entre autres par la qualité de la libre circulation de l’énergie  et par sa relation avec la voie biliaire,

 

Dans sa fonction dans ce cycle d’engendrement  avec le cœur/ maitre cœur et triple réchauffeur

 

Dans sa fonction de contrôle de la rate et d’aide  à la rate dans sa fonction de transport et à la montée du Qi

 

Dans sa fonction d’entraide au rein pour la reconstitution de l’essence.

 

Donc rétablir la fonction première du foie est la première solution. La plus simple est de libérer le cheval prisonnier du box pour augmenter son mouvement et donc la vraie nature du foie et le rendre à la nature, au pré avec des congénères pour une vie sociale normale.

 

On peut observer des chevaux après cette libération gardant leur vice, et essayant par tous les moyens de conserver cet état d’orgasme Il serait intéressant alors dans leur comportement « coupé du milieu extérieur » de vérifier l’état du méridien du triple réchauffeur.
Dans une deuxième solution moins catégorique, et pour des cas relativement récents ou dont l’expression du vice laisse à penser à une pathologie peu grave du foie,  il serait bon d’activer l’énergie du foie et de l’équilibrer  tout en augmentant l’activité physique, le mouvement

 

 

 

L’espoir

 

Pour clore cette page de réflexion, je veux souligner qu’il serait possible de faire régresser cet état pathologique que sont les vices d’écurie. Cette page de réflexion met en exergue les prémisses des premiers paramètres et qu’il reste tout a découvrir .Pour cela, il faudrait réaliser une observation clinique d’envergure en définissant des paramètres objectifs et en autre le type de chevaux, type de tic, leur environnement climatique, l’emplacement dans les écuries,  leur sexe…

 

.Un espoir pour la communauté des cavaliers possédant des chevaux tiqueurs est permis

 

Publié dans chevaux, équitation | 2 Commentaires »

l’emphyséme pulmonaire

Posté par equishiatsu le 23 mars 2010

L’emphyséme pulmonaire est le stade ultime , c’est la ruine des poumons.
Les alvéoles pulmonaires ont des lésions irréversibles….
on peut toutefois améliorer le quotidien et il est utile de limiter l’aggravation

les sympthomes sont:
une toux séche
une respiration bruyante
des quintes de toux
l’amaigrissement

on peut y trouver également des symptomes de stress, d’agitation et manque d’adaptation émotionnel  , tous les sympthomes d’expression yang en rapport a la faiblesse du yin.
colére, sabot sec, sêmes, dérèglement hormonal…

Il est bien évident que tout agent extérieur irritant les poumons est a proscrire; il faut donc éviter les foins , les literies  poussiéreux,les endroits confinés. A ce stade , il ne faut plus demander d’effort important, car le déssêchement et le manque d’élasticité des alvéoles pulmonaires rendent les échanges pulmonaires difficiles.

Il faut donc  limiter ce défaut de diffusion des liquides  ,et y remédier en humidifiant les alvéoles pulmonaires …
 

voila donc Lara , de type Palamino Quater, jument née en 1999

sa vie : au prés la plupart du tempsdsc00224.jpg dsc00256.jpgépisdsc00257.jpg

observations visuelles:
narines rouges,irritées
maigre, poils ras et presque blanc
déséquilibre entre l’avant et l’arriére main, on distingue que l’avant main est plus développée que l’arriére main
une grosse sême sur l’antérieur droit, au point triple réchauffeur TR1
épis sur l’encolure , probléme sur Intestin grêle
Respiration saccadée en 2 temps, chassant l’air plutôt que de l’inspirer
ligne sur TR trés marquée
zone sur poumon marquée et aplomb des antérieurs serrés,
signe du poumon en vide

aprés cette premiére séance durant laquelle j’ai remonter les énergies , les défenses immunitaires, (triple réchauffeur, poumon, rein)et disperser les énergies perverses, Intestin Grêle, Gros intestin,

la réaction est trés rapide, elle recommence a manger, et a se poser

 

la deuxiéme séance me permet de vérifier qu’elle a commencer a changer

 deuxieme séance dsc00518.jpg

elle est plus calme, moins de stress.
son épis sur l’encolure est presque résorbé
sa respiration est toujours bruyante mais moins saccadée
sa sême commence a se refermer

je continue donc a soutenir mes efforts , tout en tonifiant le foie et ses défenses immunitaires

 

a la troisiéme séance, je découvre une jument qui a bien changée

changée, parce qu’elle a changée de robe, elle a retrouvée sa robe palomino…

dsc00266.jpg dsc00514.jpg

sa toux s’est estompée sans être irradiquée
elle a repris du poids
son comportement est celle d’une jument calme, sans le stress
sa sême s’est refermée, ou a peine visible

 

 un mois aprés la troisiéme séance ,elle a repris des couleurs…..

les propriétaires ont pu monter Lara pour une petite balade ne demandant pas d’effort important….

 

dsc00265.jpg

Publié dans chevaux, équitation | 4 Commentaires »

j’ai un cheval qui…..ou la dermite estivale

Posté par equishiatsu le 31 juillet 2009

De nombreux propriétaires ou cavaliers  trouvent que leur cheval , bien que parfait ..,a un petit soucis passager ou récurent.

Ils s’inquiétent car une petite boiterie est apparue , la sême du sabot ne se referme pas, l’encolure est trés raide. ou bien encore, il n’est plus à l’écoute… ou mieux encore, il vire le cavalier ….sans compter les engorgements insolubles….

le shiatsu permet de résoudre les déséquilibres énergétiques observés sur les méridiens,

a savoir pour cette anesse un déséquilibre sur le méridien du poumon. Effectivement , la premiére défense extérieure étant la peau, et gérée par le poumon, on peut en conclure que toute attaque de la peau provient d’un manque d’énergie du méridien du poumon .On peut observer que le poil également est irrégulierement  reparti sur l’ensemble du corps. Cet état est récurrent chez Princesse, a chaque été, une dermite estivale….

on observe également, cette attitude campée des postérieurs, typique du méridien de la vessie en plein, et l’anesse est trés impatiente, et ne tient pas en place. Son énergie globale est devant , trés yang..

 

princesse sans poil  le dos de princesseprincesse vessie en plein

le traitement semble presque évident…

calmer l’anesse, baisser le yang, remonter le yin…
évacuer le trop plein du méridien de la vessie
remonter l’énergie du poumon,
supprimer l’effet du climat ‘ été’ sur le poumon….

aprés traitement , a 15 jours d’interval, le poil semble repousser sur l’encolure et sur la croupe

l’anesse est plus calme, ses aplombs presque dans la norme…

 princesse a le poil qui repousse anedenanou003.jpg

 cette séance met en évidence que le traitement a été efficace.
Princesse est génée par les mouches , et le propriétaire a installé un pare-mouche..autour de ses yeux; j’observe un écoulement oculaire, signe du méridien de la  voie biliaire en plein…
son encolure est trés creuse également , le triple réchauffeur est en cause..

derniere séance

on observe que le poil de princesse a entiérement re pou ssé

ses aplombs sont correct,son écoulement occulaire semble s’être estompé, son encolure est moins creuse

cette annesse est beaucoup plus calme

les propriétaires sont trés contents

dsc00951.jpgdsc00950.jpgséance 3

Publié dans chevaux, équitation | 31 Commentaires »

digipressure ,digipression, shiatsu ….pour les intimes

Posté par equishiatsu le 6 juillet 2009

Le shiatsu équin…………..

C’est une méthode procédant la médecine chinoise, que l’on peut traduire par digipression
SHI veut dire  » doigt » et ATSU  » pression »
Méthode de décontraction et de relaxation exercée le long des méridiens sur le corps du cheval
A ces pressions s’ajoutent des étirements spécifiques, des massages, des rotations, des percussions.

Dans quel cas utiliser le Shiatsu ?

L’état de santé de n’importe quel cheval peut être amélioré grâce au shiatsu
Quel que soit son âge, sa race, ou le type de travail demandé
La stimulation réguliére du réseau energétique permet de garder le systéme immunitaire bien accordé
Le shiatsu améliore la souplesse des tissus, favorise l’élimination des toxines, et des tensions musculaires, corrige les défauts mineurs du squelette, facilite le fonctionnement harmonieux du systéme nerveux ainsi que des glandes endoctrines
Stimule la ventilation pulmonaire , la circulation du sang, et des liquides organiques
La souplesse corporelle et la mobilité articulaire augmentent. Les muscles, ligaments et tendons s’assouplissent, tout en devenant plus résisitant, rendant possible l’amélioration des performances physiques et réduisant ainsi les risques de blessures..
dscf5927.jpg

L’action du Shiatsu

L’action de relaxation du Shiatsu apaise l’esprit du cheval nerveux, lui redonne gôut à la vie et au travail
Le shiatsu peut être utilisé en complément du traitement vétérinaire afin d’accélérer la guérison ou en méthode de prévention avant une période de compétition, de stress, de problémes de transport ou encore pour préparer les intersaisons
Le shiatsu peut amener une amélioration au niveau des allures, raideurs, tensions, sciatiques, boiteries, problémes d’équilibre au galop, cheval sur l’oeil, celui qui mord..,qui se cabre, rue sans raison, dont on ne peut pas toucher la tête..,les oreilles ou la queue
Le cheval traîne derriére lui parfois un traumatisme psychologique, une peur récente,une blessure non oubliée.
Le shiasu par sa méthode de décontraction, de rivitalisation va permettre alors votre animal préféré de retrouver santé physique et psychologique.

Le shiatsu ne remplace en aucun cas le diagnostic et le traitement de votre vétérinaire.
Il s’agit d’un soin complémentaire

Publié dans chevaux, équitation | 4 Commentaires »

 

zérOo cOmplexe "pro-ana" |
Visible & Invisible |
La vie vaut la peine d'être... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A.F.L.A.P.A.
| Chronique d'une Greffe...
| liseuse